News

Top 10… Ces victoires uniques les plus sensationnelles : Partie 1

Tuesday, 21 April 2020 09:13 GMT

Du Canada en 1991 au Qatar en 2015, en passant par bien d’autres pays, les résultats étranges ne manquent pas…

76 pilotes différents ont triomphé en Championnat MOTUL FIM World Superbike depuis le premier rendez-vous à Donington Park en 1988, mais 19 d’entre eux compte qu’une seule victoire. Voici la première partie de ce Top 10 consacré à certains d’entre eux ! 
 
 
La carrière de Jamie Whitham en WorldSBK a connu de nombreux temps forts. Le Britannique a brillé en 1994 ; surmontant la maladie en Indonésie, Whitham a remporté sa seule victoire en WorldSBK avec style au guidon d’une Ducati 916 R à l’occasion de sa 25e course. Quatre autres podiums suivront, le dernier ayant été enregistré à Brands Hatch en 1998. Battre le cancer, rebondir et continuer de gagner en World Supersport… il est un exemple de détermination.
 
9. Pascal Picotte marque un point : Course 1, Mosport, 1991
 
Le boycott de la manche canadienne de 1991 par les pilotes réguliers a laissé le champ libre à une multitude de prétendants à la victoire… et c’est Pascal Picotte qui est à ce jour le vainqueur canadien le plus récent. À 21 ans, Picotte, plus jeune pilote sur la grille, a creusé un écart de 7.425 secondes pour s’imposer. Il tentera à nouveau en 1995, en vain. Une 10e place à Laguna Seca sera ensuite son meilleur résultat, avant de connaitre le succès à l’échelle nationale.  
 
 
Au Qatar, Jordi Torres a livré une performance phénoménale sur son Aprilia pour défier Jonathan Rea. Tout s’est joué dans le dernier virage : Jonathan Rea, bien qu’ayant tenté de passer par l’extérieur, n’est pas parvenu à rejoindre le point de corde, laissant le champ libre à Torres. Depuis ce triomphe, Torres n’a pas réussi à inscrire d’autres victoires à son tableau de chasse. Mais en 2020, au guidon de la Honda, il sera bien décidé à renouer avec le podium voire la victoire. 
 
 
Quelqu’un devait stopper Troy Bayliss ; avec huit victoires consécutives, l’Australien dominait clairement les hostilités. Troy Corser, James Toseland, Noriyuki Haga et Alex Barros sont venus le rejoindre dans le Top 5 du classement, mais c’est le sixième, en la personne d’Andrew Pitt, qui a mis un terme à l’hégémonie de son compatriote. Pitt a joué des coudes avec Toseland et Bayliss durant la course, mais une chute de Bayliss et une sortie de piste de Toseland lui ont permis de remporter son premier et unique succès en WorldSBK. Une course sensationnelle qui vaut la peine d’être célébrée.
 
 
L’année 2006 a été marquée par trois nouveaux vainqueurs, mais c’est la victoire d’Alex Barros à Imola qui est véritablement sortie du lot : premier Brésilien à gagner en WorldSBK, premier Latino-Américain à accomplir un tel exploit et l’un des rares pilotes à avoir gagné en MotoGP™ et en WorldSBK. Depuis la huitième place sur la grille, Barros a pris l’avantage à la suite d’un dépassement tonitruant sur James Toseland au douzième tour pour filer vers sa seule victoire, la dernière d’un représentant sud-américain dans la catégorie.
 
Ne ratez surtout pas la deuxième partie demain (mercredi 22 avril) ! 
 
Profitez d’un contenu plus exclusif avec le VidéoPass WorldSBK !