News

Face-à-face : Comment les coéquipiers se comparent-ils en 2022 ?

Wednesday, 4 May 2022 07:45 GMT

Après deux épreuves de la saison 2022, on peut d’ores et déjà se faire une idée de la hiérarchie au sein des équipes d’usine.

Après deux Rounds du Championnat MOTUL FIM World Superbike, un ordre se dessine dans les équipes d’usine. Six courses et deux séances de Tissot-Superpole ont eu lieu pour le moment et, bien que certains duels soient plus serrés que d’autres, un pilote a bien souvent un avantage sur son coéquipier. Voici en détail ce qui se passe dans les équipes.
 
LE CHAMPION MÈNE : Razgatlioglu devance Locatelli chez Yamaha
 
Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha avec Brixx WorldSBK) devance son coéquipier Andrea Locatelli chez Yamaha par 5 à 1 en course ou 5 à 0 si l’on ne tient pas compte de la Course 2 à Assen durant le Turc a chuté. La position moyenne à l’arrivée de tenant du titre est de 2.80, avec quatre troisième et une deuxième places. Locatelli affiche une position moyenne de 6.50, bien qu’il soit remonté après sa chute dans la Course 2 à Aragón et ait terminé 19e, ce qui a fait baisser sa moyenne. C’est la seule course où Locatelli n’a pas terminé dans le Top 5 en 2022. Le résultat moyen de Razgatlioglu en Superpole est de 1 grâce à deux pole positions, tandis que Locatelli compte une moyenne de 5. Chez Yamaha, les points de l’équipe sont répartis presque pour moitié entre les deux pilotes. Razgatlioglu a inscrit 64 (53.78%) des 119 points Yamaha, et Locatelli 55 (46.22%).
 
6-0 CHEZ DUCATI : Un retour parfait pour Bautista chez Ducati
 
La seule équipe à afficher un bilan de 6-0 est Aruba.it Racing - Ducati, l’avantage étant donnée à Álvaro Bautista devant Michael Ruben Rinaldi, mais ce n’est pas la seule équipe à afficher un bilan de 100% en faveur d’un pilote. Bautista n’a jamais terminé au-delà de la troisième place et il est l’un des deux seuls pilotes à avoir marqué des points dans chacune course, pour position de 1.67 en moyenne contre 5.40 pour Rinaldi. En Tissot-Superpole, Bautista mène 2-0 avec une place moyenne de 3.50 contre 8 pour son coéquipier.
 
REA AU SOMMET CHEZ KAWASAKI : 5-1 en course, égalité en Superpole
 
Le Kawasaki Racing Team WorldSBK est l’une des équipes les plus difficiles à analyser, étant donné que sur six courses, Jonathan Rea et Alex Lowes n’ont rallié l’arrivée que deux fois. Si l’on ne tient pas compte des abandons, Rea a une avance de 2-0 sur Lowes, mais si on prend en compte toutes les courses, c’est plutôt 5-1 pour Rea. Lowes n’a pas terminé la Course 1 en Aragó et a rencontré deux problèmes techniques dans la Course 1 et la Course Superpole à Assen. La position d’arrivée moyenne de Rea, en ne considérant que les courses où il a terminé, est de 1.40, contre 5 pour Lowes ; bien que Lowes n’ait terminé que trois courses jusqu’à présent. En Superpole, le score est de 1-1. Rea mène en termes de position moyenne en Superpole avec 3.00, contre 3.50 pour Lowes. Les deux hommes sont également les plus proches, en moyenne, en Superpole avec un écart de 0.151s sur les deux séances Superpole, en faveur de Rea. 
 
AVANTAGE LECUONA : Lecuona prend le large sur Vierge
 
Si les deux pilotes du Team HRC ont été très proches au MotorLand, Iker Lecuona a pris de l’avance sur son coéquipier Xavi Vierge à Assen après avoir terminé trois fois dans le Top 5, y compris son premier podium en WorldSBK. En Course, Lecuona mène 5-1 bien qu’en Aragón, dans les Courses 1 et Superpole, Lecuona était devant, une seule place séparait les deux rookies. Le bon début de saison de Lecuona lui permet de présenter une moyenne de 6 à l’arrivée, contre 9.17 pour Vierge. En Superpole, Lecuona a une moyenne de 7.50 contre 13.50 pour Vierge.
 
LE PLUS DUR À DÉPARTAGER : La situation chez BMW limite la comparaison
 
L’équipe BMW Motorrad WorldSBK est la plus difficile à mesurer. En Aragón, Michael van der Mark était absent pour cause de blessure et, bien qu’il soit revenu pour à Assen, c’était sa première fois de l’année sur la M1000RR. Scott Redding a terminé devant van der Mark dans les trois courses à Assen, ce qui lui donne un avantage de 3-0, et il mène également les Superpole par 1-0. Van der Mark ne comptait que 0?159s de retard sur Redding en Superpole aux Pays-Bas et il s’est rapproché au fil des tours tout au long des trois courses, passant de 0?802s par tour dans la Course 1 à 0.659s dans la Course 2. 
 
Tête à tête en Superpole
Pata Yamaha with Brixx WorldSBK : Toprak Razgatlioglu 2-0 Andrea Locatelli
Aruba.it Racing - Ducati : Alvaro Bautista 2-0 Michael Ruben Rinaldi
Kawasaki Racing Team WorldSBK : Jonathan Rea 1-1 Alex Lowes
Team HRC : Iker Lecuona 2-0 Xavi Vierge
BMW Motorrad WorldSBK Team : Scott Redding 1-0 Michael van der Mark
 
Tête-à-tête en course
Pata Yamaha with Brixx WorldSBK : Toprak Razgatlioglu 5-1 Andrea Locatelli
Aruba.it Racing - Ducati : Alvaro Bautista 6-0 Michael Ruben Rinaldi
Kawasaki Racing Team WorldSBK : Jonathan Rea 5-1 Alex Lowes
Team HRC : Iker Lecuona 5-1 Xavi Vierge
BMW Motorrad WorldSBK Team : Scott Redding 3-0 Michael van der Mark
 
Suivez l’intégralité du prochain rendez-vous à Estoril en souscrivant dès maintenant au VidéoPass !