News

Top 10... Ces victoires uniques les plus sensationnelles : Partie 2

Wednesday, 22 April 2020 09:00 GMT

Des résultats surprenants, des victoires méritées et des coups d'éclat...

Dans cette deuxième partie, nous listons les cinq victoires uniques de certains pilotes du Championnat MOTUL FIM World Superbike. Les triomphes à domicile et des succès tant attendus viennent compléter ce Top 10. 
 
Si vous avez raté le premier volet, vous pouvez le retrouver ici ! 
 
 
Le « roi de la glisse » a rejoint le WorldSBK en 2004. McCoy a brillé lors du deuxième Round de la saison sur sa Ducati, se hissant du Top 5 au terme de la première manche à la victoire lors de la deuxième course. McCoy a pris les commandes au 16e tour, deux boucles après la chute de Régis Laconi, alors leader des hostilités. Steve Martin s’est ensuite retrouvé en tête avant de rencontrer un problème mécanique. McCoy a donc repris le commandement à l’entame des trois derniers tours, battant Chris Vermeulen et Pierfrancesco Chili, pour offrir un doublé australien à domicile.
 
 
Il comptait des podiums, mais il n’avait jusqu’ici jamais réussi à se hisser sur la première marche. Mais par une froide journée à Brands Hatch, dernier rendez-vous de la saison 2000, John Reynolds a fait un retour en WorldSBK en tant que wildcard bien déterminé à en découdre. Deuxième sur la grille, il a mené tous les tours de la course sauf deux pour remporter sa seule victoire en WorldSBK devant les nombreux spectateurs du tracé britannique. Éclipsé par le succès de Neil Hodgson plus tôt dans l’année, Reynolds a finalement été récompensé.
 
 
13e sur la grille ; pointé à plus de 20 secondes du leader ; une sortie de piste au premier virage. Chris Walker a réalisé un tour de force à Assen en 2006 pour offrir l’une des courses les plus imprévisibles du WorldSBK. Après s’être frayé un chemin à travers le peloton, Walker a pris l’avantage sur Andrew Pitt pour filer vers la victoire avec près de cinq secondes d’avance. Une performance remarquable pour l’un des pilotes les plus appréciés du paddock. Walker a ainsi montré à tout le monde que la course n’est pas jamais terminée avant le drapeau à damier. 
 
 
Deuxième ce Top 10, la performance de Fonsi Nieto au Qatar est l’une des plus belles des annales du WorldSBK. Depuis la 11e place sur la grille au guidon de sa Suzuki Alstare, Nieto pointait troisième à la fin du premier tour. Au 15e passage, il figurait en tête livrant une lutte sans merci avec son compatriote Ruben Xaus avant de le battre pour 0.301s seulement, offrant au passage le premier doublé espagnol de l’histoire. La victoire de Nieto fut le premier de ses trois podiums de 2008, une saison qui en promettait pourtant davantage après ce coup d’éclat. 
 
 
L’arrivée de Nicky Hayden en WorldSBK fut très attendue et c’est à Sepang que l’Américain a renoué avec la victoire. Il a mené du début à la fin en partant de la quatrième place sur la grille, mais les choses n’ont pas été aussi simples. Le Champion du Monde MotoGP™ 2006 a dû contenir Davide Giugliano, représentant Ducati, lequel gagnait près d’une seconde au tour. La rigueur et la détermination de Hayden ont permis à Honda de remporter sa dernière victoire en date et d’offrir aux États-Unis son premier succès en sept ans.
 
Profitez d’un contenu plus exclusif avec le VidéoPass WorldSBK !