News

Top 10… Ces vainqueurs en WorldSBK et en MotoGP™ : Partie 2

Wednesday, 27 May 2020 08:01 GMT

Beaucoup de choses à raconter au sujet de cinq Champions du Monde, mais lequel d’entre eux arrive en tête ?

Dans le prolongement de la première partie, worldsbk.com poursuit son Top 10 pour déterminer le plus grand vainqueur de tous les temps en WorldSBK et en MotoGP™. Des classiques modernes aux courses plus rétro, cette deuxième partie répond à toutes vos questions et en soulève de nouvelles. 
 
5. Le Kid du Kentucky brille à Sepang — 3 victoires en MotoGP™, 1 en WorldSBK
 
Lorsque Nicky Hayden a rejoint le WorldSBK en 2016, il a d’emblée figuré parmi les candidats à la victoire. Après un premier podium à Assen, l’Américain a mis à profit sa maîtrise du circuit de Sepang et son expérience sur le mouillé pour s’imposer, son premier succès en Championnat du Monde depuis Laguna Seca en MotoGP™ dix ans auparavant. Le Champion du Monde MotoGP™ 2006 a laissé des souvenirs inoubliables, signant au passage quelques records. Un véritable talent parti bien trop tôt.
 
4. Souvenirs majestueux de Marco Melandri — 22 victoires en WorldSBK, 5 en MotoGP™
 
Champion du Monde 250cc en 2002 et vice-Champion du Monde MotoGP™ et Superbike, la carrière de Marco Melandri est pour le moins exemplaire. Il a remporté sa première victoire en MotoGP™ à Istanbul Park en 2005, avant de s’imposer pour la première fois en WorldSBK à Donington Park en 2011. Son dernier succès a lui aussi été mémorable en battant Jonathan Rea lors de la deuxième course à Phillip Island en 2018. Digne représentant italien, Melandri est devenu une personnalité incontournable. Sa polyvalence et sa détermination sont quelques-unes de ses qualités. 
 
3. Mick Doohan a commencé sa carrière plus tôt que vous ne le pensez — 3 victoires en WorldSBK, 54 en 500cc
 
En mentionnant « Mick Doohan », on pense tout de suite à ses cinq titres de rang en 500cc... Mais avant cette domination, il a décroché la toute première victoire australienne en WorldSBK, à Sugo 1988 à l’occasion de la deuxième manche. Une course seulement après le premier succès canadien à mettre au crédit de Gary Goodfellow. Doohan a triomphé avec près de sept secondes d’avance. Un doublé à domicile sur le circuit d’Oran Park un peu plus tard dans l’année fut son dernier coup d’éclat avant de se lancer à la conquête du Championnat du Monde 500 cc, avec un premier succès en 1990 au Hungaroring. 
 
2.) Troy Bayliss : Un prodige australien — 52 victoires en WorldSBK, 1 en MotoGP™
 
Troy Bayliss est davantage connu pour son palmarès en WorldSBK, mais après avoir remporté la course MotoGP du Grand Prix de Valence 2006, il a fait son entrée dans ce cercle très fermé. L’Australien a fait ses débuts en WorldSBK en tant que wildcard à Phillip Island 1997, se classant dans le Top 5 à deux reprises. Appelé pour succéder à Carl Fogarty en milieu de saison 2000, c’est lors de la Course 1 à Hockenheim qu’il décrochera son premier succès. D’autres grandes victoires comme celle à Monza 2001 (Course 1) ou encore Assen 2007 (Course 2) permettent de comprendre pourquoi Bayliss occupe la deuxième place de Top 10. 
 
1. L’Empereur Romain : Max Biaggi — 21 victoires en WorldSBK, 13 en 500cc/MotoGP™ 
 
Quadruple Champion du Monde 250cc entre 1994 et 1997, Max Biaggi est encore aujourd’hui le dernier pilote à s’être imposé lors de ses débuts en 500cc/MotoGP™. L’Italien y a triomphé à 13 reprises, sa dernière victoire remontant à Sachsenring 2004. En 2007, il a aussi triomphé lors de ses débuts en WorldSBK pour devenir le seul à ce jour à avoir accompli un tel exploit dans les deux catégories. Il a décroché sa première couronne en 2010, puis une autre en 2012, en battant Tom Sykes de 0.5 point, la course au titre la plus serrée de l’histoire. « Mad Max » et ses succès en WorldSBK comme en catégorie reine des Grands Prix font de lui le premier ce classement !
 
Profitez de la saison 2020 du WorldSBK quand les courses reprendront avec le VidéoPass WorldSBK !