News

Top 10... Ces dernières victoires phénoménales des plus grands du WorldSBK : Partie 2

Wednesday, 17 June 2020 08:31 GMT

Vous ne le savez pas encore, mais cette victoire que vous venez de remporter aurait pu être votre dernière, tout comme celles-ci...

En attendant la reprise des hostilités, nous nous replongeons dans l’histoire pour revenir sur les moments les plus emblématiques du Championnat MOTUL FIM World Superbike. Dans cette deuxième partie de notre Top 10, nous vous proposons de (re)vivre quelques-uns des derniers succès enregistrés par certaines des stars du WorldSBK.
 
5. La leçon de Melandri : Course 2, Phillip Island, 2018 
 
En termes de style et d’écart, rien ne vaut la dernière victoire de Marco Melandri lors de la Course 2 à Phillip Island en 2018. Après avoir remporté la première manche, l’Italien s’est adjugé son ultime succès en battant Jonathan Rea à l’aspiration. Avec une avance de 0.021s, Melandri s’est assuré le doublé ce week-end, devenant de fait le premier Italien sur une Ducati depuis Pierfrancesco Chili à Kyalami en 1998 à accomplir un tel exploit.
 
4. La perle qatarie de Guintoli : Course 2, Losail, 2014
 
24 ans après le premier et unique Champion du Monde français, Sylvain Guintoli a écrit sa propre page d’histoire en coiffant la couronne à l’occasion de la dernière course de la saison 2014. Le pilote d’usine Aprilia a entamé la dernière épreuve à Losail avec trois points de retard, mais conscient qu’une victoire lui assurerait le titre, « Guinters » s’est imposé, tandis que Tom Sykes, longtemps leader du général et Champion sortant, a dû se contenter de la troisième place.
 
3. La dernière de Chili : Course 2, Misano, 2004
 
Pierfrancesco Chili est à nouveau sous les feux de la rampe lors de la Course 2 à Misano en 2004. En tête du Championnat en amont de l’épreuve, Chili a fait preuve d’audace en prenant le départ chaussé d’un pneu arrière intermédiaire, alors que la pluie continuait à tomber. Repoussé jusqu’à la 15e place, il n’a jamais abandonné et, à 11 tours de l’arrivée, il comptait 11 secondes de retard sur son plus proche adversaire. Il a dépassé Régis Laconi dans le dernier tour pour remporter sa dernière victoire ; l’une des meilleures courses de l’histoire du WorldSBK, « Frankie » était imbattable à domicile.
 
2. Bayliss s’en va au sommet : Course 2, Portimão, 2008
 
Ce fut son dernier périple, l’adieu du héros suprême. Portimão a fait son entrée au calendrier du WorldSBK pour la première fois en 2008 et, malgré une pléiade de wildcards britanniques, dont Jonathan Rea, ce fut une autre légende de son époque qui quitta le championnat. Troy Bayliss a fait un parcours sans faute lors de la Course 2 pour s’assurer sa 52e et dernière victoire, avec une avance de 3.6s sur son coéquipier Michel Fabrizio. Nous nous sommes dit au revoir, mais nous nous sommes finalement retrouvés de manière inattendue en 2015 !
 
1. La conquête de Colin Edwards, un classique de l’histoire : Course 2, Imola, 2002
 
Le « Showdown d’Imola » en 2002 est sans doute l’un des plus grands comebacks de tous les temps, l’une des plus belles courses de tous les temps et sans doute l’un des duels les plus sensationnels jamais vus. Pourtant, sans le savoir à l’époque, cette course allait être la dernière victoire de Colin Edwards, non seulement en WorldSBK mais aussi de sa carrière de pilote. Ce rythme effréné pour la première place du classement lors de la dernière course de la saison a quelque peu éclipsé le fait que cette ultime victoire de Colin Edwards a eu lieu lors de la finale de la saison, une bonne façon de quitter le WorldSBK.
 
Suivez la saison 2020 du WorldSBK et revivez les plus belles courses de l’histoire en souscrivant dès maintenant au VidéoPass !