News

Qu'apportera le WorldSSP300 en 2017 ?

Monday, 20 March 2017 11:00

Le nouveau Championnat s'annonce riche en rebondissements.

Le MotorLand Aragón se prépare à accueillir le troisième rendez-vous de la saison 2017 et le paddock s'apprête à faire place au tout nouveau Championnat FIM World Supersport 300, nouvelle catégorie d'entrée pour les pilotes désireux de faire leurs premiers pas sur la scène internationale.
 
Ce Championnat se disputera sur les neuf épreuves européennes et les passionnés devraient assister à de nombreuses luttes au coude à coude. Sur des circuits de renommée mondiale, l'action est garantie. La deuxième épreuve se disputera à Assen en avril prochain et la fameuse chicane offrira quelques dépassements tonitruants. Le circuit de Donington Park donne toujours lieu à des courses serrées et passionnantes. En outre, le circuit de Jerez accueillera la finale de la saison et la puissance des machines de 300cc ne devrait pas se faire sentir.
 
Avec un manufacturier pneumatique unique, aucune restriction quant au nombre de moteurs utilisés et des mesures allant dans le sens d'une compétition juste et équitable, l'action en piste sera à couper le souffle. Le règlement a été établi de manière à assurer des courses serrées tout en respectant l'essence du Championnat. Il ne fait aucun doute que les différentes machines s'ajouteront au côté imprévisible de la compétition. Les pilotes s'affronteront également en Superpole pour déterminer leur position sur la grille de départ. Avec 22 Yamaha, 10 Kawasaki et seulement 3 Honda, il y aura sans nul doute de nombreux affrontements. 
 
L'âge minimum pour participer au WorldSSP300 est de 15 ans. Certains feront donc leurs premiers pas sur la scène internationale tandis que d'autres devront apprendre et confirmer, mais le spectacle sera sans nul doute au rendez-vous dès la manche d'ouverture.
 
Avec 35 pilotes engagés, trois constructeurs et un calendrier de neuf courses, WorldSBK.com dresse une liste de cinq pilotes sur qui porter une attention particulière cette saison. 
 
Ana Carrasco — L'Espagnole de 19 ans est connue pour avoir disputé plusieurs saisons en Championnat du Monde Moto3 avec un Top 10 à Phillip Island comme meilleur résultat. Carrasco évoluera au guidon d'une des 10 Kawasaki engagées, mais après une saison 2016 Championnat d'Europe Moto2, elle devra réadapter son style de pilotage pour tirer le maximum de sa nouvelle machine. L'année dernière, la Murcienne a souffert au guidon d'une MVR peu compétitive et s’est hissée dans le Top 20 à une seule occasion, mais elle a nettement progressé au fil de la saison. Carrasco espère que cette transition pourra l'aider à relancer sa carrière.
 
Alfonso Coppola — Après avoir participé à l'édition 2016 de l'European Junior Cup 2016 et au Championnat d'Italie Supersport 300, Coppola a beaucoup d'expérience et a entretenu une bonne dynamique en 2016. Le jeune pilote de 19 ans compte deux podiums sur les trois dernières épreuves de l'EJC la saison dernière. En Italie, il s'est porté candidat au titre avec trois podiums. Au guidon d'une Yamaha, l'expérience de Coppola pourrait faire la différence dès la première manche du Championnat.
 
Scott Deroue — Après avoir perdu le titre Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2012 derrière Florian Alt, Scott Deroue a dû attendre la saison 2014 pour faire ses débuts en Championnat du Monde Moto3 avec le team RW Racing. Il a enregistré son meilleur résultat en Argentine avec une 17e place, mais de nombreuses chutes ont entamé sa confiance pour le reste de la saison. Vainqueur de deux courses en Red Bull Rookies Cup, il était clair que le Néerlandais a lutté pour se faire une place sur la scène mondiale, mais son passage en Championnat British Motostar lui a permis de remporter 12 victoires, 20 podiums et son premier titre national. L'année dernière, Deroue a fait ses premiers pas en STK600, mais ce sont ses performances en Supersport qui ont créé la surprise. Au guidon d'une Triumph pour les quatre dernières courses de la saison, Deroue a signé trois Top 10.
 
Paulo Grassia — L'Italien a terminé deux fois second de l'EJC et compte sur deux victoires en 2016. Après avoir gagné une course du Championnat d'Italie Supersport 300, son expérience sur Kawasaki en fait l'un des protagonistes pour 2017. Grassia connaît tous les circuits et après avoir passé une saison sur la même moto, il pourrait avoir un net avantage sur certains de ses rivaux.
 
Mika Perez — Le dernier vainqueur EJC a fait des progrès remarquables jusqu'à l'année de son sacre la saison dernière. La régularité l'a aidé à s'emparer du titre avec 6 podiums et une place dans le Top 4 à l'arrivée de chaque course, un contraste frappant avec ce qu'il a montré en 2015 — deux courses terminées seulement. À l'âge de 17 ans, Perez est le plus jeune pilote engagé cette saison.
 
Les pilotes du WorldSSP300 se retrouveront pour la première fois le 31 mars avec la première séance d'essais libres au Motorland Aragón.